Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 18:40

Tu prends ton beau crayon et tu rédiges une jolie lettre de motivation.

L'objectif ? Intégrer un poste dans une collectivité locale. On  ne sait jamais, avec un peu de chance, t'auras pas besoin de passer par la section canapé...

Ton Cv est en béton armé, tout comme il faut, avec les compétences qu'il faut, bien mises en lumière, et toutes tes expériences bien déroulées, détaillées... Tant qu'à faire, il faut leur en mettre plein les yeux :les recruteurs aiment bien les CV qui  rassurent. 

Tu es un pro du CV, normal c'est ton métier. les compétences et leur évaluation, c'est ton dada. Tu as même quelques notions de management et de Gestion des ressources humaines, que tu utilises à ton avantage...Même si le recruteur reste un être humain qui se fie souvent à son instinct...les outils GRH permettent un minimum d'objectivité ( j'ai dit un minimum...). 

C'est sans compter sur l'égo de quelques uns...

Oui, tu es satisfait de ta candidature. Elle déchire ! Si le recruteur ne te donne pas une chance, c'est qu'il est vraiment à coté de la plaque...( d'égout ? )

Une semaine, Quinze jours... tu te dis que les collectivités locales prennent leur temps... il faut que ça passe à l'accueil, puis dans le bon service, puis dans les bonnes mains...

Pas de nouvelles, mauvaises nouvelles ( quand il s'agit de candidature, 15 jours est le max avant d'avoir des news si elles sont bonnes)

Bien sur, à toi, on te diras laconiquement : vous ne correspondez pas au poste. 

Mais à la personne qui t'a filé le tuyau, et qui est bien placée dans le service, on lui raconte tout : candidature qui correspond au poste, mais trop diplômée. Ben oui, tu comprends, le chef potentiel est moins diplômé, ça va générer des conflits... 

On récapitule : 

Si tu as fait des études, mais que tu vises un poste "à la rabaisse", révises ton CV et dégage les diplômes qui pourraient froisser l'égo des chefs potentiels. 

Si tu candidat pour un poste à ton niveau... bon courage...parce qu'à 40 balais, tu es plutôt considéré comme has been non maléable. On préfère les jeunes, en plus c'est plus agréable au touché (sic!). ( les jeunes - moins de 30 ans, au dessus t'es un viox, dégage- vous savez ce que vous avez à faire : "oui-oui" -->mettez votre amour propre à la poubelle- faut choisir hein!-)

 

Tu t'es cassé le cul à reprendre des études, tu as même abandonné l'idée d'entrer en doctorat ?

Beh t'es vraiment une cruche : quitte à perdre ton temps, autant le faire agréablement au sein d'une équipe de recherche et de personnes qui réfléchissent... et puis il parait que ça permet de retarder Alzheimer, et même d'éviter la dépression ( tu as l'impression de servir à quelque chose, même si c'est pas grand chose...et que peu de personnes comprennent ce que tu barragouines, même que c'es trrrrrooopppp chiiiaaaannnntt!!!)

Bref, j'ai candidaté, et je me suis encore fait latter...

Pas grâve, je ferai la "consultante" indépendante pour d'autres collectivités. Ca paye mieux, mais c'est moins stable...( et c'est le seul truc qui me soit accessible depuis plusieurs années). 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bellona
commenter cet article

commentaires

Fusette 06/11/2012 19:28


On oublie de plus en plus que le travail est affaire de motivation plus que de diplômes et d'expérience..


Petite anecdote : lorsque j'ai commencé à bosser à 18 ans en 68 avec le bac G en poche, j'avais un emploi de documentaliste-archiviste, mais notre boîte pratiquait la polivalence et parfois
nous allions sur d'autres postes. Ainsi, après 3 mois de travail, j'ai tenu le standard une journée...le standard était dans le hall d'entrée et dans ce hall, il y avait le bureau du directeur..
qui devait écouter aux portes...


A un moment, j'ai un appel des States (nous étions sous licence) j'explique donc en english que notre directeur du Bureau d'Etudes était absent et qu'il rappelerait le lendemain..5 mn plus tard
le boss sort de son bureau et me dit tout de go "çà vous intéresserait de suivre des cours du soir pour acquérir la pratique de l'anglais technique ? Personne ici n'est capable de traduire les
notes que nous recevons"   Yess ! 6 mois plus tard, j'étais "bombardée" "chargée des rapports avec les USA" avec une confortable augmentation de salaire..


Je crois que ce temps n'existe plus....

Bellona 06/11/2012 21:43



malheusement, je suis d'accord...En mettant tous les atouts de notre coté : expériences, diplômes en veux tu en voilà, motivation...il y a toujours quelque chose à redire!


Motivée ? Il ne faut pas trop sous peine d'être targuée d'être zélé(e) ou d'avoir (trop) d'ambition.


Diplomé(e) ? Vous êtes un(e) intellectuelle ( ça je l'ai entendue de nombreuse fois)


Expérimentée ? Oui mais pas trop ou pas trop peu... ou est la bonne mesure ?


Les personnes que je croise ne comprennent pas : je suis expérimentée, diplômée ( après avoir repris les études à 35 ans en licence, puis maitrise, puis master, puis des UE au CNAM pour acquérir
d'autres compétences plus spécifiques dans mon domaine)


Je suis parfaitement bilingue français/anglais, j'ai des notions de Suédois et de Danois.


Je suis une militante et dans ce cadre j'ai assuré ou j'assure des missions de recrutement, d'analyse financière, de recherche de financements, de conception de projet, d'animation collective, de
suivi individuel


Mais aussi...


Je suis restée sur ma faim dans le cadre de mes études, puisque j'ai renoncé au doctorat ( pour le moment), et je suis des étudiants dans le cadre de leur mémoire de recherche avec une
assistances dans les méthodes de recherche, dans l'écriture de leur mémoire, dans l'analyse des données etc...


Sans compter d'autres compétences artistiqueset techniques que j'ai développé jusqu'à maintenant...et je n'ai pas peur d'apprendre!


Je fais peut être peur. Je suis peut être trop pugnace. Un peu trop perfectionniste. Un peu trop cérébrale...


Bref, ma seule porte de sortie c'est d'être indépendante... cela me plait plutôt...mais ce n'est pas facile tous les jours!



sylvie 01/11/2012 17:59


bon je reprend mon com puisque celui-ci ne s'est pas affiché.


je disais donc que j'ai 43 ans, pas de diplôme, 10 ans d'expérience dans le métier de secrétaire, pas de voiture.


Frein à ma recherche d'emploi, je ne correspond jamais au profil car : je ne suis pas assez jeune, je ne suis pas assez vieille bref je suis dans un age critique pour accéder à un emploi. Je n'ai
pas de diplôme puisque j'ai râté mon BEP sténodactylo qui d'ailleurs n'existe plus, ce qui revient à dire que j'ai perdu 2 ans pour rien et conclusion c'est comme si je n'avais pas fait d'étude
et m'étais arrêté à la 3ème ! et comme maintenant il faut avoir BAC + 2 pour taper un texte sous word je suis mis au placard. Et bien sûr cerise sur le gâteau : je ne suis pas véhiculé. enfin si,
j'ai un vélo mais ça fait pas bien ! grrrrr!!!
le seul poste que j'ai pu avoir et qui pour moi a été gratifiant, ça été jpour un contrat aidé (assistante administrative de direction), j'ai pu prouver de quoi j'étais capable et qu'on a pas
besoin de sortir de l'école sup pour pouvoir assister un directeur.

Bellona 01/11/2012 18:39



Oui je suis d'accord. En France, même pour passer le balai on veut des diplômes. C'est pathétique...


Bon courage...


 



sylvie 01/11/2012 17:40


moi femme de 40 ans, sans diplôme, sans boulot et surtout sans voiture. même avec une expérience de 10 dans le métier de secrétaire, je ne correspond jamais au profil car soit je ne suis pas
assez jeune, soit je ne suis pas assez vieille, soit parce que maintenant pour faire une lettre sous word il faut avoir bac + 2 et moi pas avoir de dîplome (râté mon bep sténodactylo - qui
d'ailleurs maintenant n'existe plus, ce qui revient à dire que j'ai jamais appris ce métier) et la cerise sur le gâteau, n'étant pas véhiculé ça pose problème aux employeurs. Donc moi femme de 40
ans, je suis has been sur tout rapport hi hi !


 

Bellona 01/11/2012 18:48



C'est fou, car on devient sénior à 35 ans voire même avant dans certains métiers! J'ai pratique le recrutement, et si vous saviez... les critères et les a priori sur les femmes, les plus de 50
ans, les trop diplômés, les pas diplômés , les trop jeunes, les sans expérience, les trop expérimentés...


Bref, on ne correspond jamais au poste...


Sauf ( pour un poste d'assistant ou assimilé)


Si on est une jolie fille bien guaulée entre 25 et 30 ans, diplômée mais pas trop ( max BAc +2/3), sans enfants, non mariée et qui ne le prévoit pas, avec une voiture et au moins 2 à 3 ans
d'expérience "significative". 


Ou un jeune homme pas trop moche, disponible ( sans famille à charge), diplômé et pas trop égocentrique avec une voiture et un peu d'expérience ( 1 an suffira, c'est un homme...). 


J'en ai entendu des vertes et des pas mures sur les candidats...et cela m'a convaincu que beaucoup d'employeurs n'avaient aucune idée précise et OBJECTIVE de ce qu'ils recherchaient et qu'ils
avaient parfois tendance à se prendre pour les maîtres du monde car ils avaient le pouvoir de vous ouvrir ou fermer les portes de l'emploi. En tout cas cela m'aura appris que plus jamais je ne
stresserai face à un employeur, d'autant que je connais bien leurs méthodes...


En attendant, on ronge son os...lol!


 


 


 



nono 01/11/2012 11:40


dur dur, comme l'on disait un temps, mais j'ai l'impression qu'ils n'arriveront pas à vos faire tomber les bras

Bellona 01/11/2012 17:21



OUH.. ce n'est pas toujours facile de s'en prendre plein la tête quand de si mauvaises raisons font que l'on n'obtienne pas de CDD ou CDI et que l'on soit condamné à travailler comme vacataire,
certes bien payé mais avec des rentrées d'argent très aléatoires...


Entre ceux qui disent que les critères d'employabilité, en France, ne sont pas atteints, les autres qui crient que le coût du travail est trop élevé, ou encore ceux qui ne jurent que par la
cooptation...


Il y a quand même une mauvaise foi ambiante : vu le nombre de personnes qualifiées sur le marché, on n'est pas capable de trouver la bonne personne pour le poste vacant ? N'importe quoi...


Ils veulent le canard à 6 pattes. 


Il est là le problème. 


ils veulent le roumain doctorant parlant français et payé à 300 €/ mois pour 55h semaines. 


Sinon, certains veulent simplement le fils de la copine du cousin de la mère... 


ALors entre le mafia et la mafia ...


 



trublion 31/10/2012 19:35


je dirais déjà que dans les administrations le  népotisme est roi, et si  personne dans ta famille  n' en fait partie, ce sera dur, très dur !


Tu as raison aussi pour les diplômes, puisque bientôt, avec les contrats aidés, des non diplomés passeront devant des diplomés


 bonne soirée


 amitié

Bellona 01/11/2012 17:23



Non dans ma famille, c'est Education nationale, et dans l'éducation nationale, il n'y  a pas de favoritisme... enfin, sauf si le père est un proviseur ou un inspecteur d'académie...