Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 19:22

statut-facebook-bonne-annee-2013.jpg

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 17:13

Travail illégal, contrôle de l'URSAAF, mais Monsieur CAMPION a le bras très très long...

Elle est belle la France !

A voir et diffuser!

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 21:21

Je ne fais que diffuser le message... mais il est parlant...

 

C'EST SCANDALEUX !!! A LIRE - A DIFFUSER ABSOLUMENT

La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été

approuvée !!!
 Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une

pension de 9.000 Euros par mois.
 Oui, vous avez bien lu !

Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états

membres de l'UE

(Pologne, Malte, pays de l'Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres

(Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir

à la retraite


POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?
La différence est devenue trop importante entre le peuple et les dieux de l'Olympe" !!!

Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs.
Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection

des données",

aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), 

une retraite de 1 515€ / mois. 

L'équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français

du secteur privé

après une carrière complète (*40* ans).
Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé.
Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 euros de retraite par mois.
C'est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien

décidé d'en profiter.
 C'est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc.
En plus, beaucoup d'autres technocrates profitent d'un tel privilège


1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500€

de retraite

par mois.
2. Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900€ par mois.
3. Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14.000 € / mois.

 Consultez la liste :
http://www.sauvegarderetraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_

europeens_Annexe_3_Etude_27.pdf

Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques Barrot ( 73 ans) avec

une retraite de 4.728,60 € pour 5 années de commissaire européen aux transports
À cela il faut ajouter sa retraite d'ancien député, celle d'ancien ministre,

d'ancien président du Conseil général de la  Haute Loire, de maire

d'Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010

il a été nommé au Conseil Constitutionnel.

Pour eux, c'est le jackpot.
En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider

une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum : 70 % du dernier

salaire.Car, c'est à peine croyable... Non seulement leurs pensions crèvent

les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière

complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche

pendant 40 ans et, bientôt, 42 ans.
Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates

de Bruxelles recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans,

40 ans, 41 ans (en 2012),

42 ans (en 2020), etc.

Mais, pour eux, pas de problèmes, le taux plein c'est 15,5 ans...

De qui se moque-t-on ?* A l'origine, ces retraites de nababs étaient

réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil

des années, elles ont également été accordées à d'autres fonctionnaires.
Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter : juges,

magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.
Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas

pour leur super retraite.*
Pas un centime d'euro, tout est à la charge du contribuable...
Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de

paiement, c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc.

Aucune pitié !

Eux, ils (se) sont carrément exonérés....On croit rêver !

Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes

européenne qui, pourtant, sont censés "contrôler" si les dépenses

de l'Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l'objectif

auxquelles elles sont destinées... ", profitent du système et ne paient pas de

cotisations.
Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion

de jouer les "gendarmes de Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons

d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux mains, jusqu'aux coudes,

dans le pot de confiture ?
A l'heure où l'avenir de nos retraites est gravement compromis par

la violence de la crise économique et la brutalité du choc

démographique, les fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais,

de pensions de 12.500 à 14.000€ / mois, après seulement 15 ans

de carrière et sans même cotiser...
C'est une pure provocation !notre objectif est d'alerter tous les

citoyens des états membres de l'Union Européenne.
Ensemble nous pouvons créer un véritable raz de marée.
Il est hors de question que les technocrates européens continuent à jouir,

à nos frais et en toute impunité, de telles retraites.
http://www.lepoint./.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-

les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867

Diffusons, diffusons massivement auprès de tous nos relais des

vingt-sept pays de l'Union Européenne,il en restera bien quelque chose !!!

 

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:37

Les centres sociaux sont, d'après la fédération des CS, des structures de proximité visant créer du lien social au travers des actions sociales diverses. 

Le Nord ( 59) est la région qui compte le plus de centre sociaux en France ( 141 à l'heure actuelle, mais ça va pas durer...). Et en ce moment les murs de ces structures tremblent d'effroi, car de nouvelles politiques de financements sont mises en place, notamment par la CAF, principal financeur de ces associations.

 

carte-CS.JPG 

J'ai travaillé en centre social, en tant que responsable de secteur ( un grand mot, pour un salaire de misère et une reconnaissance proche du néant). Puis, j'ai "sévit" au sein d'un conseil d'administration durant 2 ans et demi, que j'ai quitté dernièrement en claquant la porte. Hors de question de participer au lynchage des salariés, et surtout d'être mise à l'écart parce que je tentais de faire entendre raison aux harceleurs. 

Les centres sociaux, tout d'abord, se vantent de répondre aux besoins de la population des quartiers dans lesquels ils sont implantés. 

Malheureusement l'efficience et l'efficacité de ces actions restent à prouver d'autant que la plupart des bilans effectués sont tronqués : elles ne touchent qu'une partie minime de la population, sans aucun renouvellement du public et coûtent très chères à la société. En outre, ces actions privilégient les actions de consommation, derrière des semblants de participation collective ( lotos par ex) qui ne représentent qu'environ 10% des budgets totaux. 

Quant aux modes de management, même les plus grandes entreprises n'oseraient pas mettre en place ces pratiques.

Et non m'ssieurs dames, les centres sociaux n'appliquent pas à eux même ce qu'ils sont sensés porter : respect de l'être humain, éthique, non discrimination. Tout à coup, lorsqu'on parle du personnel de ces structures, ces valeurs n'existent plus. 

On pourrait me targuer de faire d'un exemple une généralité... sauf que mon constat se base sur de nombreux exemples, où les directions de centre sociaux s'apparentent à de petites dictatures, basées sur les affinités personnelles voire sexuelles entre les acteurs, plutôt que sur les compétences de ces derniers. 

Ces derniers temps, je vous le disais, les conseil d'administration  tremblent dans leur culotte en observant la trajectoire que prennent les financements publics à l'encontre des centre sociaux. 

La CAF du nord, très généreuse en la matière, a décidé qu'elle ferait des coupes dans les financements sur fonds propres, préférant financer des actions concrêtes basées sur des appels à projets, comme le font d'ores et déjà la fondation de france, le conseil général, le conseil départemental ou l'Europe. Terminé le gavage de fric à tout va! Et les communes d'y mettre leur grain de sel, en prévenant déjà les intéressés : "nous ne financerons pas la manque à gagner, les caisses sont vides". 

C'est alors que les présidents y vont de leurs chaudes larmes, agitant les drapeaux du désespoir : c'est la mort des centres sociaux, au secours !

Oui, et alors ? 

Avec un budget moyen de 755000 € ( pouvant aller jusque 1108419 €!), les centres sociaux du nord sont un veritable gouffre financier, dont l'impact reste très limité en terme d'utilité sociale, quoiqu'ils en disent. 

D'après un rapport publié par la fédération des centres sociaux, les centres sociaux ne concernent que 4792 personnes/bénévoles tout au plus, sachant qu'ils croisent les données entre les personnes simplement bénévoles et les administrateurs...

 

budget-CS.JPG

4800 personnes en arrondissant... pour une population de...2 566000 habitants...soit 0,18% de la population... CQFD!

Alors, halte aux mensonge promulgués dans les articles de presse, voulant faire croire que dans les seuls CS de la métropole Lilloise, quelques 25000 personnes seraient de passage chaque années ( en fait ce sont des cumuls de passage... toute la différence est LA!).


Alors, oui, les centres sociaux du nord font travailler 1946 temps plein, soit 5000 personnes ( oui ce sont les rois du contrat aidé et autre contrat précaire), mais dans quelles conditions ? 

Ils se vantent de former leurs salariés, alors que la plupart des formations proposées sont destinées aux personnes déjà qualifiées et que ce  sont des formations de courtes durées, de type séminaires, ou comment refaire le monde avec sa langue et sa "bien pensance". 

Mais surtout, ils embauchent des directeurs payés à plus de 3000 € mensuel ( c'est la grille de pesée qui l'impose), qui sont souvent incompétents, et formés au harcélement en tout genre. 

 

CS2.JPG

Quelques exemples ? 

Allons y...

 

Melle X a été embauchée sur un secteur famille comme "responsable". Sa mission : re mettre en route le secteur, qui avait été laissé à l'abandon suite à la démission de l'ancienne "responsable", partie pour cause de dépression profonde, et même internée quelques temps avec des tentatives de suicide recurrentes. 

Melle X se retrouve donc, du jour au lendemain, promue au titre de responsable de secteur, sans expérience sur ce poste et sans aide de l'équipe qui la prend en grippe de suite, puisqu'une autre personne était sensée prendre ce poste à l'interne. 

Melle X s'en sort malgré tout, relance le secteur, met en place des actions, conceptualise des projets, créé un réseau partenarial, sacrifie ses week ends, ses nuits, ses vacances, puisque le "militantisme" est une valeur clef des centres sociaux...imposée aux salariés ( alors que le militantisme doit être une action personnelle, altruiste, choisie, individuelle...). 

Quelques mois plus tard, changement de direction. Le nouveau directeur a déjà un plan en tête. Plan qu'il partage avec le C.A et quelques autres salariés, mais qu'il ne divulgue pas à Melle X, qui sera désormais dans son champ de tir. 

Tout y passe : dossiers de financement non envoyés, reproches en tout genre, blagues graveleuses, surveillance accrue... 

En quelques mois, Melle X, qui était devenue une professionnelle reconnue et appréciée, arrive au boulot la boule au ventre, la gorge serrée...

Les collègues la regarde du coin de l'oeil, mais ne disent mot... ils sentent bien qu'ils pourraient être les prochains sur la liste...

Baisse de budget sur le secteur ( alors qu'il est en pleine expansion), moins de moyens, impossibilité de travailler dans des conditions décentes...

Melle X est jeune, elle est encore naïve, ne voit pas le couperet tomber... 

Convocation dans le bureau de la direction : Melle X n'est "pas faite pour le social". Elle serait "psychorigide", il faudrait qu'elle fasse une formation. Et pourquoi pas pour devenir formatrice pour adulte...

Et pour l'y aider, on va embaucher une animatrice qui la remplacera durant les jours de formation...

Melle accepte... la situation lui échappe...

L'animatrice  remplacante en question prend ses aises dans le bureau, mais aussi sur les genoux du directeur. Elle minaude pendant que Melle X s'écroule d'épuisement et de désespoir. Maintenant, elle comprend pourquoi l'ancienne responsable de secteur est partie en vrille...

Quelques mois plus tard, Melle X reçoit un avertissement : elle ne satisferait plus aux exigeances du poste. Comme ça, soudainement.

On la convoque dans le bureau pour la gronder au moindre grain de sable, même si elle n'en n'est pas responsable.

On continue de bloquer ses demandes de financements sur des projets phares ( heureusement, Melle X a de la ressource et a un contact direct avec ses partenaires, évitant ainsi un avertissement pour faite lourde...).

Voyant que Melle X s'accroche à son poste comme une damnée, la direction, qui a pris soin de l'isoler du reste de l'équipe (plus d'invitation aux réunions d'équipe, aucune visibilité du secteur au C.A, annulation des activités animées par cette dernière, ou remplacement par un animateur prestataire ami de la direction...) décide de la virer pour raisons économiques. 

Oui, le centre social va mal. la direction se paye des restos, des abonnements téléphoniques et du matos hight tech sur le dos des contribuables...

Alors on vire Melle X et ça passe à l'inspection du travail, puisqu'il n'y a plus d'argent pour son poste...

La remplacante de Melle X sera quand même vite embauchée en CDI quelques mois plus tard, avec un niveau de rémunération bien supérieur. L'inspection du travail n'y trouvera rien à redire.

Une fois que cette remplacante trouve un autre amant ( elle a obtenu le poste, pourquoi continuer de coucher avec le directeur ? ), la direction du CS la harcèle à son tour. 

Mais ce qu'a oublié la direction, c'est que la remplacante est fille de syndicaliste. 

Prud'homme.. elle a gagné...

le centre social fermera ses portes 3 ans après l'éviction de Melle X, qui elle, a repris les études, mais qui est grillée professionnellemment aurpès des autres centres sociaux. 

 

Un autre exemple ? 

Mr T est responsable du secteur Jeunesse depuis presque 10 ans. Mais depuis 3 ans, le nouveau Président a décidé, avec d'autres sbires du bureau ( des amis pour la plupart), que Mr T n'était plus motivé. Il demande donc, de façon non officielle, de mettre la pression sur ce dernier. La direction s'en donne à coeur joie au détriment de Mr T puis de Mme A.

La situation se dégrage peu à peu , car la direction apprécie son rôle de petit dictateur et s'en prend désormais à presque toute l'équipe. Grève générale, renvoie de la direction avec un joli petit pactole ( celle ci a bien négocié, elle devait détenir des informations compromettantes). 

Un an plus tard, une nouvelle direction est embauchée.

A priori, la personne semble plus ouverte. les premiers mois ( d'essai) font croire à un apaisement de la situation. Mr T et Mme A ne sont plus importunés, ils sont même targués d'être de bons professionnels. Mais c'est sans compter sur l'obsession du Président envers ces deux personnes...

Une fois la période d'essai expirée, la Direction applique une nouvelle méthode de management. Dorénavant, Mr T et Mme A sont démotivées, incapables de s'intégrer à l'équipe ( 10 ans de bons et loyaux services chacun!), et cristallisent des sentiments hostiles de la part de certains membres du C.A et de la direction.

Chaque Conseil d'administration évoque leur cas, leur démotivation, leur "résistance", leur "maladie imaginaire"...

Les sanctions tombent, au fil du vent : manque de motivation, bilans ne correspondants pas aux attentes etc...Observations, avertissements, humiliation devant les adhérents, hurlements dans le bureau, mails menaçants...

Puis des convocations pour que ces personnes présentent les projets qu'ils mettent en place, réunions qui tournent en lieux de linchage en bonne et due forme, en présence de membres du C.A et de la direction.

Des convocations presque journalières ( sous couverts d'informations sur certains dossiers) pour Mr T, sous prétexte de parler d'un dossier particulier, qui évolue vers des recadrages musclés de la part de la direction.

Interdiction de rencontrer le médecin du travail, des refus de congés, des évaluations spécifiques à ces deux personnes, des changements de missions, des coups de téléphones intempestifs à domicile, des retenues sur salaire alors que la convention maintient le salaire en cas d'arrêt maladie,  l'embauche de salariés sensés être sous leur responsabilité sans leur consentement et sans que le lien hiérarchique ne soit respecté ( sauf lorsque le collègue en question fait des bourdes)... 

Les autres membres de l'équipe les prennent à partie, on les isole...

Ils commencent même à les insulter, leur faire des coups foireux, sans que la direction ne bouge le petit doigt. 

Mme A fait une grosse dépression

Mr T la suit quelque temps plus tard. 

une autre collègue, qui a des affinités avec ces deux personnes est aussi prise à partie. 

Du jour au lendemain, elle devient une personne qui n'est plus motivée. On la méprise, on lui met la pression pour qu'elle accepte de changer son contrat de travail, on lui envoie un avertissement parce qu'on lui reproche d'avoir utilisé les services de la poste pour allonger les délais de transmission d'un document la concernant ...

Elle part elle aussi en dépression...

Mais les discours restent les mêmes : ce sont des arrêts de complaisance. ce que le médecin du travail note ? C'est n'importe quoi. de toute façon, il est nul ce médecin.

On leur envoie des avertissements même lorsqu'ils sont en arrêt.

La direction prend un malin plaisir à mettre la pression sur ces salariés. 

En attendant, des salariés sont harcelés quotidiennement, sur leur lieu de travail ou même chez eux...

Durant les bureaux ou les C.A, les paroles sont dures : "si elle n'accepte pas les conditions qu'on lui impose, elle dégage". "Si les transports font grève et qu'elle est en retard, elle se démerde!" "Sa soeur est morte il y a trois jours? Chacun ses problèmes". Et j'en passe. 

Quelques membres du C.A tentent de rappeler les lois. " la convention protège trop les salariés" leur répond t-on.

Puis, comme ils ne se plient pas aux délires du Président et de la Direction, on verrouille les informations, on cache les pratiques. 

 

Des exemples comme celui-ci, il y en a des centaines. 

Des directions de centre obtenues par copinage ( les centres sociaux sont une petite mafia ou tout le monde se connait) mettent à mal des équipes , mais aussi des projets ( même si ceux -ci sont souvent peu efficaces). 

Alors la fin des centres sociaux est -elle proche ? 

OUI

Avec des financements qui se réduisent drastiquement, et des équipes que l'on maltraite, nul doute que les centres sociaux ont sérieusement du souci à se faire. 

Dans les tuyaux, une nouvelle organisation de la CAF avec une départementalisation réunissant plusieurs régions... et donc encore moins de financements. 

Et des collectivités territoriales qui songent à une capitalisation des compétences, comprenez une réduction des effectifs, la fermeture de certains centres pour créer des antennes où tourneront les activités. 

Les centres sociaux vont devoir mieux cibler leurs objectifs, mais aussi repenser leurs méthodes de gestion financières et managériales s'ils veulent survivre. Et surtout essayer de toucher plus de personnes pour être crédibles en termes d'utilité sociale.

Mais l'égocentrisme de certains Présidents et/ou de certaines directions, persuadés qu'ils sauvent le monde, (ces pauvres gens des quartiers qui ne savent rien faire de leur vie) et  tellement flattés d'avoir du pouvoir sur d'autres être humains feront la perte des centres sociaux. 

Les centres sociaux ont été créés pour et par les habitants de quartiers.

Ils sont devenus les royaumes de minables despotes qui les utilisent pour satisfaire leurs personnalités narcissiques. 

D'ici quelques mois, l'hécatombe débutera...

RIP.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 22:32

Histoire banale...fin tirée par les cheveux ( j'avoue, suis pas inspirée, c'est la reprise)

Shopping de folie au Lidl du coin. Et forcément, son Rom brailleur à l'entrée...

Cette fois ci ils étaient en bande ( de deux), à interpeller le passant pour quelques vivres ou pièces. 

Allez, finies les emplettes ( putain, je me suis acheté un fromage de chèvre à 1, 50 €, une tuerie!), je repars tranquillos vers ma bagnole pour y ranger mes acquisitions alimentaires.

Et là, les deux morpions s'amènent la bouche en... euh... dégueulasse

" madaaaammme, siii te plaiiiiitttttt".

"Non, t'auras rien" ( prête à dégainer ma gifle fulgoropointe)!" Vas t-en!"

"Maaadddaaaammme..."

"Non mais vas y dégage, ou je t'arraches les yeux" ( merde, mon fromage, c'est mon fromage!)

Je termine de mettre mon PQ dans le coffre, et là, ce petit salopard se barre avec mon caddie vide.

"Ispice di counard, tu m'as juste piqué mon jeton !"

Là je suis super énervée...purée ce jeton j'avais mis 10 ans à le trouver!

Envie de meurtre...

Contrôle contrôle... Ras le bol...

En ce moment ils évacuent des camps un peu partout. 

Dans la métropole Lilloise, ils pullulent (les camps, donc les roms... bah...), et les gens ( les résidents, les habitants, ceux qui payent impôts en tout genre, et même qu'ils payent aussi la flotte et la bouffe qu'ils peinent à régler ...) sont à bout de nerfs.

Ce qu'il s'est passé à Marseille n'est que le début...et certains maires craignent des débordements...( dont celui de ma ville, qui a préféré faire évacuer un camp près du centre ville, par peur de se retrouver face à une "milice" d'ahabitants excédés)

Mais si l'Etat ne peut pas tout... il faut bien que les habitants défendent leurs territoires et le peu qui leur reste!

( oui, les Roms ont encore moins, mais on ne leur a pas demandé de venir...l'odeur des allocs sans doute)

Entre les aides Européennes touchées par la Roumanie et les divers pays de l'Est, afin d'intégrer ces populations et l'argent dépensé pour aider les assos et ces personnes à vivre en France, ça nous coûte combien, cette petite bourre ? 

Alors, si toi aussi tu veux être harcelé lorsque tu fais tes courses, retire de l'argent, prend ton bus, ton métro, ton train ou simplement te promènes dans la rue...

Viens passer un bon moment dans les rues de la métropole Lilloise !

En plus en ce moment, y'a Martine qui claque plein de fric pour Lille 3000. Tu te feras dépouiller en fanfare!

Parce que la culture, quand y'a plus de bouffe dans l'assiette, c'est important...( merci Martine)

Et pis si t'en as pas assez plein les "noeuls", tu viens voir le super méga stade sorti de terre en deux ans à VIlleneuve d'Ascq. Un truc énooorrrrmmme, flambant neuf... construit grâce aux petites mains des Polonais et autres tchèques (Ben quoi ? On préfère prendre des chômeurs de l'Est,  moins chers, que ceux de proximité, trop imbibés ? ...)...

Bon pour y arriver, prends plutôt le métro, parce que les travaux sur l'autoroute ne sont toujours pas terminés, et c'est le brin...( ça fait juste trois ans qu'ils sont dessus... )

Ils ont claqué plus de 300 000 000 d'Euros... ( Construis des arênes et organises des jeux, et le peuple oubliera le reste)

Parce que la Culture, c'est important quand t'as plus de fromage de chèvre dans ton assiette...( Oui je suis obsédée par la bouffe made in biquette)

Et pour finir, tu iras visiter le LAM, inauguré en grandes pompes par Mister Mitterrand ( oui, le neveu...), même que tu vas rien comprendre aux oeuvres exposées...sauf si t'es un super nanar agrégé en histoires des arts nouveaux et bizarroïdes...

Enfin, en repartant chez toi, mon ami, vérifies tes poches...elles seront vides...

Entre les Roms et les impôts, même Lidl te paraîtra alors inaccessible...

Et demain, ce sera peut être toi qui piqueras les caddies des Roms au Lidl du coin... ( qui sait ? )

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 22:27

J'avais délaissé ce blog... 

Un oubli, du dépit, le quotidien qui s'emballe, bref...

Je reviendrais, par petites touches...

Ben oui, après une période de diète, il faut y aller doucement au risque de faire exploser ton IMC...

A bientot!

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 08:54
Dans le monde de la "mode", une jolie femme est une femme morte...ou presque...

Ralph Lauren nous permet de constater une fois de plus que l'on propose au public des photos qui n'ont rien à voir avec la réalité :


Photo retouchée :

Photo originale :




Les foules se déchaînent, les uns accusant les designers de dessiner des patrons de plus en plus petits ( parce que cela coute cher... réduction de taille = réduction de coût) ; les autres accusant les photographes et les magazines de modes de proposer des images irréelles...

Mais Karl Lagarfeld, connu pour sa sagesse légendaire, argumente que "la mode est faite d'illusion", et justifie en une seule phrase les gros coups de retouche sur les photos des modèles, comme son refusde voir ses serpillères produites pour H et M en grande taille (comprenez M et L..français).

Personnellement, et sûrement parce que j'ai quelques rondeurs que je n'assume toujours pas ( vu la tolérance de nos con-citoyens urbains -principalement-), je préfère voir ça :




Elles sont considérées comme "grosses", puisque ne défilant que pour des PLUS SIZE, mais je trouve qu'elles sont beaucoup plus jolies.

Parole de patate !
(puisque je ressemble plus à ces filles qu'à celles des magazines et celles qui entrent encore dans du 36 chinois à 35 ans).








Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 11:21
Un texte d'actualité à redécouvrir...

par François Béranger.


Tous les sept ans et même parfois avant
On a droit au grand carnaval
Au carnaval de la magouille
Au grand défilé des embrouilles
C'est tellement bidonnant
Que ça en devient consternant

Le candidat de l'Ordre Moral
Avec sa gueule à faire châtrer tous les mâles
Il nous parle sans rigoler
De vieilles vertus desséchées
Travail, Famille, Patrie, ça va changer
Le Père la pudeur va nous réformer
Il nous dit dans son programme d'acier
Que les mâles doivent se retirer
Lui, il a quand même dérapé
Trois ou quatre fois dans sa moitié
Il est vrai qu' c'était pour engendrer
Des bons Français à l'âme bien trempée

Magouille blues {x6}

Les autres grands qui s'opposent
Viennent tous du même clan
Et c'est d'autant plus marrant
De les voir se casser les dents
En s'envoyant dans le nez
Toutes leurs turpitudes passées
Avant qu' l'un d'eux soit Président
Avant qu'il en prenne pour sept ans
Ces messieurs à image sociale
Essaient de nous r'monter le moral
Ils iraient même, qui l'aurait crû,
Jusqu'à nous montrer leur cul

Magouille blues {x6}

Ils n'ont jamais autant de cœur
Que quand il leur faut beaucoup d'électeurs
Quand le jour J sera passé
Finis les serments, finis les baisers
Finies les bonnes résolutions
On r'deviendra tous des pauv' cons
En attendant, ils veulent nous faire croire à
Des arguments de bazar
Français, Françaises, soyez réalistes
Gaffe aux socialo-communistes
C'est là qu'est le plus grand danger
Pour notre vieux pays traumatisé

Magouille blues {x6}

Moi, pour vous dire la vérité
Je suis plutôt pour le danger
La seule chose qui m'inquiète
C'est le mec qui s' trouve à leur tête
Car plusieurs fois par le passé
Il a sa veste retournée
Les seuls qui soient vraiment sympa
Qui soient un peu comme vous et moi
Je n' parle pas du royaliste
Ni bien entendu du fasciste
C'est ceux qu'auront au bout du compte
Deux ou trois pour cent des voix, pourquoi ?

Magouille blues {x6}

Il est vrai que deux ou trois pour cent
Ça fait quand même pas mal de gens
Pas mal de gens qui s'ront fichés
Et qui un jour vont s' retrouver
Dans un stade militairement gardé
Où on pourra toujours chanter
Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 18:21
La loi Hadopi 2, adoptée par le Parlement la semaine dernière, permet de couper l'accès à Internet des personnes qui téléchargent illégalement, après deux avertissements. Le "paquet télécom", qui entre en procédure de conciliation à Bruxelles, contient notamment une disposition affirmant que l'accès à Internet est un droit fondamental, ce qui, pour les adversaires d'Hadopi, pourrait invalider la loi.

Tout ce tapage pour rien ?

Les cracks de l'informatique auront vite fait de proposer une alternative pour permettre aux pratiquants du téléchargement illégal de continuer leurs activités de piratage.

En attendant, moi qui télécharge légalement sur Itunes, j'ai constaté que certains titres individuels étaient passés de 0,99 euros à 1,29 euros...
On se fout de qui ?

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 11:32
Bonjour à toutes et à tous,

Aujourd'hui, nous sommes allés chez un photographe professionnel pour prendre des photos d'identité destinées à l'ambassade des USA... ben oui, parce qu'aux USA, ils voient tout en grand, même pour les photos d'identité... ( et t'as pas intérêt à sourire, sinon, ils t'abattent sur le champ).

Nous avons rencontré un photographe sympa, qui a monté sa petite entreprise il y a environ deux ans, et qui voudrait développer son activité ( mariages, reportage, photos d'entreprise, photos artistiques...)
Bien sur, ce n'est pas avec les photos d'identité qu'il se fera un nom ( quoique... pourquoi pas...), mais avec son travail artistique.


Si vous habitez dans la région ( et même ailleurs), n'hésitez pas à faire appel à ses services ; Excellent photographe, sympathique et super dispo, c'est ce genre de personne qu'il faut faire travailler (au lieu des photomatons aux impression aléatoires, qui prononcent d'une voix metallique " veuillez insérer vos pièces dans la fente") .

Un petit tour chez Panic Fish...

A bientôt !

Repost 0
Published by Bellona - dans Actualités
commenter cet article